Années 2009-2010

Baptêmes et premières communions à la chapelle Notre Dame des Lumières

Un témoignage lu au cours de la célébration des baptêmes et premières communions d’élèves de 6°,5° le samedi 6 juin 2009 à la chapelle des Lumières. « Bianca, Cyril, Nicolas, Raphaël, c’est au mois d’octobre que vous nous avez fait part de votre désir de faire votre première communion.Tout au long de l’année, nous nous sommes retrouvés une heure par semaine pour parler de Jésus, de son message, de la prière, de la messe…J’ai eu le grand plaisir de vous accompagner. Et vous, vous avez renoncé à jouer une heure (...)

La Profession de Foi des Elèves de Provence : mai 2009

Samedi 23 mai, à 10h30, une centaine d’élèves de 4°, entourés de leurs parents et amis, se sont retrouvés à la Major pour faire profession de foi. Faire profession de foi, leur a dit le Père Sevez, c’est entendre cet appel du Christ : " Je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis" Jn. C’est abandonner la foi de l’enfant, la réponse du serviteur, pour entrer dans une relation intime et personnelle au Christ, "parce que c’est lui, parce que c’est moi" comme disait Montaigne. Samedi matin, j’ai vu (...)

Retraites dans la vie

Une innovation ! Cette année dans le cadre de la préparation à la Profession de Foi il est proposé aux élèves de 4èmes de vivre une expérience : "une retraite dans la vie". Par qui ? Un groupe d’accompagnateurs :il s’est retrouvé le 13 et 14 février pour suivre une formation à l’accompagnement autour du Père Martin Pochon s.j. Dans un monde très matérialisé, accompagner des jeunes c’est vouloir leur proposer une expérience qui s’appuie sur leur liberté, leur liberté de choix car ce qui donne du goût (...)

La Pastorale de la Porte

En cette veille de Noël, nous avons décidé de suivre les conseils de notre directeur, le père Sevez –Eh oui ! Cela nous arrive de l’écouter, quoiqu’on dise des ados !- Et nous avons décidé de l’écouter pour renouer avec une des plus belles traditions de notre Provence : la Pastorale. « La Pastorale, nous dit Pagnol, ce n’est pas un texte vénérable et figé pour l’éternité. C’est un canevas qu’il est permis de remodeler chaque année, selon l’humeur et la couleur du temps ». Et c’est ce que nous avons fait…avec (...)