Les Jésuites qui ont marqué Provence

Père Amet, exorciste : un guerrier pacifique

Dans nos villes et nos campagnes, des prêtres exorcistes officient et selon l’Eglise catholique, la demande est croissante. Loin des clichés scabreux, le père jésuite Henri Amet, ancien Directeur de Provence et exorciste pendant dix ans au diocèse de Lyon, nous confie son expérience. Un article signé Virginie Gomez paru dans INREES

Garder un cœur ouvert à tous : Père André Juès- février 2005

Aumônier de l’Ecole de Provence depuis plus de trente ans, le Père André Juès a célébré son jubilé sacerdotal à Notre-Dame de la Garde en septembre . Rencontre avec un jésuite plein d’humour et un brin provocateur. Parole de catéchiste : « travailler avec le Père Juès, c’est un vrai régal ! » L’aumônier se considère, lui, comme « un des fossiles de l’établissement ». Il n’avait pourtant pas imaginé ce parcours : « J’avais eu comme un appel pour des jeunes délaissés, et toute ma vie, je me suis occupé des (...)

Le Père Joseph SALA – Aumônier du Petit Collège de 1966 à 1979

Passionné de bande dessinée, et particulièrement par Tintin, le Père Sala eut l’idée de faire une Bible, Ancien et Nouveau Testament, en bande dessinée, visible de toute une classe. Comme il n’avait jamais appris le dessin, il campait des personnages schématiques, qu’il habillait de couleurs vives… C’est ainsi qu’est née la Bible « en Tintin et Milou », dont les mille et quelques images se déroulaient devant les enfants, à mesure qu’avançait le récit biblique. Retiré au sein de la Communauté de la (...)

Le Père Raymond HEIDT – Aumônier de 1979 à 1998

Succédant au Père Joseph Sala, le Père HEIDT arriva en 1979 au Petit Collège comme Aumônier. En charge des Premières Communion concernant environ 50 élèves de Huitième chaque année, le P. Heidt a également célébré plusieurs baptêmes demandés chaque année par des enfants que le climat de l’école avait amenés à s’interroger sur la vie chrétienne, et pas simplement à vouloir faire comme tout le monde. Envisageant son ministère comme un complément à l’instruction dispensée par l’Ecole, le Père Heidt a toujours, en (...)

Le Père Jean-Baptiste TESTEMALE

Arrivé en 1980 à Marseille, il succéda comme Directeur de Provence à M. Lemot, qui prenait alors sa retraite. Puis, trois ans plus tard, à l’arrivée de M. Mossu, autre Directeur laïc, il prit le poste de Préfet du Lycée jusqu’en 1990, date de son départ de Marseille. L’Ecole de Provence connut plusieurs mutations dont il fut à l’origine durant cette décennie. L’une des plus importantes fut sûrement l’instauration de la mixité, dès l’année scolaire 1984-1985 pour le primaire. En 1985-1986, quelques jeunes (...)

Le Père Gabriel RAMEL - Recteur de 1969 à 1975

Recteur de l’Ecole de Provence de 1969 à 1975, Le Père Ramel arriva à Provence en octobre 1968, et prit en charge une classe de Troisième. En octobre 1969, nommé Recteur du Collège, il instaura le quotient familial pour les inscriptions, permettant à l’Ecole de s’ouvrir au plus grand nombre. Le Père Ramel poursuivit la politique de travaux et de rénovation de l’Ecole entamée sous le Père Jouitteau. Après la construction d’un gymnase sous un ancien préau, le grand aménagement fut l’ouverture d’un (...)

Le Père Jacques JOUITTEAU – Recteur de 1962 à 1969

Arrivé à Provence en août 1962, le P. Jouitteau prenait la succession du Père Sommet. Rapidement, avec l’accord du Conseil d’Administration, il mit en place un plan de rénovation de l’Ecole, étalé sur trois ans. De cette époque datent l’agrandissement du Collège, et la construction du bâtiment central (ou bâtiment B). Désireux de faire de Provence un centre de rayonnement culturel et spirituel dans le quartier et au-delà, le Père Jouitteau intensifia les relations avec les parents d’élèves, associés (...)

Le Père Maurice PONTET – Professeur de 1952 à 1998

Né à Lyon en 1903 et entré dans la Compagnie de Jésus en 1919, le Père Pontet, après un doctorat en théologie et un doctorat d’Etat, inaugura son ministère de prédicateur à Marseille dès 1935. Ses Carêmes à Saint-Joseph de Marseille devant une église archi-comble, ses prédications et conférences tout autour de la Méditerranée (Beyrouth, Le Caire, Tunis, Alger, etc.) contribuèrent à asseoir sa réputation d’orateur. Revenu à Marseille en 1952 après un long temps passé dans sa ville natale comme professeur de (...)

Le Père Bernard GEOFFROY

Dès son arrivée à Provence en 1945, le Père Geoffroy reprit la chorale créée par le P. Moille avec alors un répertoire de chants grégoriens et de polyphonies sacrées. Sous son impulsion, les Petits Chanteurs de Provence élargirent ce répertoire à la musique profane, tout en poursuivant leur rôle dans l’animation des cérémonies liturgiques au collège et ailleurs. Le Père Geoffroy s’était entouré d’amis poètes et musiciens, et il rénova, à travers ses recueils Gloire au Seigneur (éd. du Seuil), le chant (...)