Jeudi Saint : 1er avril 2010

article dans sa langue originale

JPEG - 86.2 ko

Dans le gymnase se sont retrouvés ce matin, enseignants, élèves pour célébrer le jeudi saint .
Le rite du Lavement des pieds a été remplacé par le lavement des mains de tous les participants au début de la célébration : pour rappeler que c’est par amour pour chaque homme que le Christ a pris le vêtement du service ; c’est aussi chacun de ses amis, chaque chrétien, qu’il invite à faire de même, à se faire serviteur humble et aimant. « C’est cela notre Dieu : non pas une menace, non pas une limite, non pas un interdit, non pas une vengeance, mais l’amour agenouillé qui attend éternellement le consentement de notre amour. » Maurice Zundel


Les pères Pascal Sevez, Bruno Maurel, Michel Lombard entouraient le Père Vincent de Marcillac qui présidait la célébration.

JPEG - 103.1 ko

« Entrez, Dieu est en attente, sa maison est un lieu pour la paix.
Goûtez, Dieu est en partage, sa table est un lieu pour se donner.
Vous êtes le peuple de Dieu…
 »

- LITURGIE DE LA PAROLE
Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens lue par Katia Tanant

JPEG - 67.6 ko

Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

Psaume : refrain chanté et couplets lus par Gérard Andréani

R/ Pitié pour moi, mon Dieu, pitié
Je sens l’angoisse au fond de mon cœur
Ma faute est là, toujours devant moi.
Dans ta miséricorde, efface mon péché !
Miséricorde, Ô Dieu, pitié !

JPEG - 79.6 ko

Evangile de Jésus Christ selon saint Jean(13,1-15) :Le lavement des pieds proclamé par le père Vincent de Marcillac

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
Au cours du repas, alors que le démon a déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est venu de Dieu et qu’il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin,il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi. »
Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! »
Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, ... mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table.
Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ?
Vous m’appelez ’Maître’ et ’Seigneur’, et vous avez raison, car vraiment je le suis.
Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.
C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.
Amen, amen, je vous le dis : le serviteur n’est pas plus grand que son maître, le messager n’est pas plus grand que celui qui l’envoie.
Si vous savez cela, heureux êtes-vous, pourvu que vous le mettiez en pratique.

Homélie par Kostia de Leusse

La célébration se poursuit par la prière universelle lue et préparée par des futurs confirmants

JPEG - 82.5 ko

Heureux, bienheureux qui écoute la parole de Dieu
Heureux, bienheureux qui la garde dans son cœur.

Après l’envoi, les célébrants partent en procession jusqu’à la chapelle pour y déposer le Saint Sacrement.

JPEG - 114.6 ko

Venez du fond des temps
Venez du fond des temps du bout du monde,
Cœurs transpercés par la soif et la faim,
Ouvrez les portes de la joie profonde
Dieu a mis son corps entre nos mains

JPEG - 85.1 ko

14 photos

Mis à jour le jeudi 1er avril 2010