Lourdes 2009 : Temps spirituel

article dans sa langue originale

A Lourdes, le vendredi et le samedi matin, pour commencer des journées bien remplies, les jeunes devaient nous emmener sur le chemin de la prière à la manière du MEJ. Temps d’intériorité, écoute de la Parole, temps de relecture et surtout prière d’offrande. La pluie nous a joué quelques tours et c’est finalement chacun de notre côté, mais avec la même prière, que nous avons pu commencer ces deux journées sous le regard de Dieu.

Prière du vendredi matin : Notre OUI à Dieu

Nous sommes là ce matin, communauté des établissements scolaires jésuites venue de toute la France, rassemblée à Lourdes. Nous sommes invités à nous rencontrer, partager, réfléchir ensemble, apprendre à nous connaître, nous écouter et T’écouter Seigneur.
Jeunes, surveillants, éducateurs, chefs d’établissements, personnels, jésuites, professeurs, parents, …amis,
Tous, faisons silence
et laissons remonter de nos cœurs, de notre mémoire tous ces moments de travail, de vie, de joie, d’espérances qui font notre quotidien dans chacun de nos établissements.

Confions toutes ces intentions de Vie à chacun des saints patrons de nos établissements afin qu’ils les portent en présence du Seigneur.

- Saint Joseph pour la Providence à Amiens, pour Avignon, pour Tivoli à Bordeaux.
- Notre Dame pour Sainte Croix au Mans.
- Saint Marc pour le CSM de Lyon.
- La Trinité pour Fénelon –La trinité à Lyon.
- Saint Ignace pour Provence à Marseille.
- St Joseph pour Reims
- Saint Michel à Saint Etienne
- Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus pour le Marais et l’AFEP, à Saint Etienne.
- L’Immaculée Conception pour le Caousou à Toulouse.
- Sainte Geneviève pour Ginette à Versailles
- Saint Louis de Gonzague pour Franklin à Paris

Soutenus par l’intercession de tous ces saints, nous te demandons, Seigneur, de venir féconder notre journée, de venir habiter nos échanges, d’ouvrir nos intelligences et nos cœurs à l’autre, à nos désirs profonds, et aux enjeux de ce monde. Donne-nous de goûter et sentir ce qui fait notre spécificité, d’approfondir nos choix.

Seigneur, comme tous ces saints, nous voulons nous mettre à l’écoute de ta Parole : qu’elle nous inspire et nous guide. Apprends nous à reconnaître ta présence.

Psaume : Ecoute Israël Écoute Israël, les préceptes de vie, Tends l’oreille pour connaitre la science de Dieu .
- Apprends où est la force, où est l’intelligence, Suis les chemins de ton Dieu, tu vivras dans la paix.
- Reviens à elle, reçois-là. A sa lumière marche . La loi demeure éternelle, au milieu des nations .

Lecture de la « Parole de Dieu » 2 Co 1, 18-20 J’en prends à témoin le Dieu fidèle : le langage que nous vous parlons n’est pas à la fois « oui » et « non ». Le Fils de Dieu, le Christ Jésus, que nous avons annoncé parmi vous, Silvain, Timothée et moi, n’a pas été à la fois « oui » et « non » ; il n’a jamais été que « oui ». Et toutes les promesses de Dieu ont trouvé leur « oui » dans sa personne. Aussi est-ce par le Christ que nous disons « amen », notre « oui », pour la gloire de Dieu.

Nos OUI à Dieu (Par les adultes)
- OUI, Seigneur, convoqués, nous venons refaire alliance toujours davantage sous ton regard.
- OUI, Seigneur, nous voulons travailler au service de l’Eglise et de ce monde pour montrer un chemin à nos jeunes.
- OUI, Seigneur, nous voulons, à ta suite, éduquer à la liberté, à la responsabilité nos jeunes.
- OUI, Seigneur, nous voulons former des hommes et des femmes debout, capables d’agir, capable de faire des choix, capables de s’engager, capables de tenir.

(Par les jeunes)
- OUI, Seigneur, nous désirons nous ouvrir à la confiance en la vie que tu nous donnes.
- OUI, Seigneur, nous désirons, jeunes d’aujourd’hui, nous ouvrir au monde que tu as créé et que tu nous as remis.
- OUI, Seigneur, nous voulons te louer par nos jeux et dans nos loisirs.
- OUI, Seigneur, mon Ipod, mon MP3, mon MSN, mon internet, peuvent aussi servir à ta gloire. Apprends-nous à tchater sous ton regard.
- OUI, Seigneur, nous voulons oser la confiance en l’autre, la confiance en nous.
- OUI, Seigneur, nous voulons suivre ce chemin d’exigence que tu nous montres, prendre le risque, à ta suite, d’aller au bout de nos désirs et de nos capacités.

(Alternance adulte, jeune)
- OUI, Seigneur, nous voulons donner le meilleur de nous-mêmes.
- OUI, Seigneur, je crois que tu peux transformer un échec en expérience de Vie.
- OUI, Seigneur, nous voulons être présents à ce monde qui est le nôtre, aux hommes qui l’habitent et pouvoir ainsi mieux te chercher et te trouver à chaque pas.
- OUI, Seigneur, apprends-moi à choisir à m’engager à tenir ma parole.
- OUI, Seigneur, tous nos désirs, nos rêves, nos projets, mais aussi nos doutes et nos craintes, nous te les offrons…

Seigneur, nous voulons travailler ensemble à ce monde que tu nous confies. Que notre OUI, soit à l’image de celui du Christ, pour ta plus grande gloire, Toi qui règne avec le Fils et le Saint Esprit pour les Siècles des siècles. Amen

Prière du samedi matin : Notre raison d’être , c’est TOI. _ Seigneur, nous voici à nouveau rassemblés à l’orée de cette deuxième journée à Lourdes. A nouveau, nous venons prendre quelques instants, ensemble, avec Toi. Avant de commencer une journée qui sera sûrement aussi riche que celle d’hier : riche en rencontres, en découvertes, en débats, en enseignements, mais aussi en service et en animation joyeuse. Et surtout en fraternité et en joies partagées. Nous découvrons tout simplement, Seigneur, le visage d’un réseau : le réseau des établissements jésuites de France : la RAISON D’ÊTRE d’Ignace de Loyola-Education. Servir, rencontrer, animer, recommander, évaluer, se saisir des nouveaux enjeux éducatifs, définir des orientations d’actions, agir, se soutenir, s’enrichir, s’interpeler, provoquer des rencontres, vivre une vie de réseau, célébrer.

Voilà, Seigneur, ce que nous voulons apprendre à vivre ensemble et dès à présent en ce temps de Lourdes et affermir ainsi notre vocation au service de l’Eglise et du monde.

« Développe ce qui est durable en toi »  : Qu’est-ce que je peux développer en moi, autour de moi, avec les autres, pour les autres et de façon durable pour agir en cohérence avec cette vocation ?

Seigneur, notre RAISON D’ÊTRE c’est Toi . Et nous venons nous mettre à ton écoute pour que ta Parole inspire notre journée.

Psaume : Parole de vie Dieu tu as les paroles de vie éternelle La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie, La charte du Seigneur est sûre, qui rend sage les simples Les préceptes du Seigneur sont droits, Ils réjouissent le cœur ; Le commandement de Seigneur est limpide, Il clarifie le regard. La crainte qu’il inspire est pure, elle est là pour toujours. Les décisions du Seigneur sont justes et vraiment équitables. Plus désirables que l’or, qu’une masse d’or fin. Plus savoureuses que le miel qui coule des rayon.

Lecture de la « Parole de Dieu » : 1 Co 13, 1-13 J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien. J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien. L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra. En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles. Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel disparaîtra. Quand j’étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j’ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant. Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai vraiment, comme Dieu m’a connu. Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c’est la charité.

•Face à ce beau visage du Christ et inspirés par l’Esprit d’amour qu’il a su mettre dans chacun de ses gestes jusqu’au don de sa vie, nous t’offrons, Seigneur, notre désir de travailler ensemble au service de l’homme et de la création.

•Oraison Seigneur, tout au long de ce temps de Lourdes, à travers nous échanges, nos travaux, nos jeux, nos chants reçois notre louange et conduis-nous sur les chemins d’humanité. Par Jésus le Christ Notre Seigneur.

Mis à jour le mardi 26 mai 2009