Présentation du P.A.S.

article dans sa langue originale

Le Projet d’Action Sociale (P.A.S.) qui existe depuis 1998 à Provence est bien une initiative spécifique de la tradition ignatienne. L’ensemble des Collèges de la Compagnie de Jésus, invités par le Père ARRUPE à « former des hommes et des femmes pour les autres » veille à mettre en place ce projet. Le Père KOLVENBACH, ancien Père Général des jésuites, l’expliquait en ces termes : « nous visons à former des hommes et des femmes compétents, consciencieux et passionnés d’engagement ».

Les principes du P.A.S.

Le P.A.S. participe à l’ensemble de la pédagogie de l’établissement pour donner à l’élève d’être une personne « équilibrée, compétente, capable de compassion et engagée au service de la justice ». Comme la pédagogie ignatienne recherche le développement des dons et des capacités dont chacun est doté pour les déployer au service d’autrui, les activités proposées dans le cadre du P.A.S. recouvrent plusieurs domaines d’action :

De ce fait, tous les élèves peuvent trouver un P.A.S. à leur mesure et en résonance avec leurs désirs.

Provence est ainsi en lien avec un ensemble d’associations sociales et humanitaires afin d’éveiller les élèves à une réalité différente de la leur. Les lycéens sont en effet en âge de réaliser qu’ils sont capables de donner et de mettre à disposition des autres ce qu’ils ont reçu, leurs dons et leurs talents.

Le fonctionnement du P.A.S.

Les élèves volontaires se voient remettre un livret dans lequel toutes les propositions d’actions sont répertoriées. Ils sont ensuite invités à en retenir trois, en expliquant leurs choix dans une lettre de motivation. Chaque élève est ensuite orienté, en fonction des besoins des associations, vers l’activité qui correspond le plus à ses souhaits et à ses aptitudes. L’élève qui le souhaite peut également définir un P.A.S personnalisé en début d’année. Des animateurs d’équipe P.A.S. (professeurs ou parents d’élèves) prennent en charge un groupe d’élève durant toute l’année scolaire, assurant le suivi et l’évaluation du programme. Ils sont en relation à la fois avec les responsables d’association et le responsable du P.A.S. sur le lycée. Deux réunions rassemblent les volontaires du P.A.S. Lors de ces temps de rencontre, chacun peut exprimer aux autres de manière libre ses découvertes et son changement de regard sur cette réalité nouvellement appréhendée.

Petite aventure humaine, encadrée par des professeurs ou des parents d’élèves, dont la devise pourrait être « En tout aimer et servir » le P.A.S. a pris de l’ampleur sans avoir encore son plein essor.

Mis à jour le vendredi 17 avril 2009