Résolution 2 : Apprendre à s’organiser

article dans sa langue originale

Essayez de planifier votre année. Un planning donne envie de terminer ce qui est commencé et, de manière plus générale, de travailler. En vous y prenant ainsi dès le début de l’année, vous éviterez la fatigue et le stress dus au bachotage des derniers jours. D’abord, faites attention à bien définir vos priorités. Demandez-vous exactement quel est votre objectif. Évidemment, à long terme, votre but est d’obtenir le bac, avec ou sans mention. Mais en attendant, il faut savoir se fixer des objectifs intermédiaires.
Par exemple, si votre désir est d’intégrer une filière sélective – STS (section de techniciens supérieurs), classe prépa, IUT (Institut Universitaires de Technologie) –, sachez que tout se joue avant Pâques. Vous devez faire vos preuves dès le début de l’année… et pas à la fin. "J’ai fait un excellent troisième trimestre avec avis très favorable. Nous n’étions que quatre dans ce cas dans ma classe, je pensais finir l’année en beauté", explique Jeanne, élève de terminale L au lycée Maurice-Ravel, à Paris, qui ajoute, déçue : "Mais en fait, les jeux étaient déjà faits dès le mois d’avril, et j’étais très déçue quand j’ai appris, au début du mois de juin, que je n’étais finalement acceptée dans aucune hypokhâgne."

S’astreindre à tenir son planning

Une fois que vous aurez défini les grandes lignes, vous devrez planifier votre travail chaque début de semaine. Le week-end, vous tirerez le bilan de la semaine écoulée en faisant le tri entre les acquis et les lacunes qu’il vous reste à combler. Ce type d’organisation vous apportera une grande tranquillité d’esprit. Un bénéfice que vous pourrez réinvestir… dans vos loisirs.

Quelle solution à mon problème ?

Face aux principales difficultés que rencontrent les lycéens et les étudiants pour s’organiser, voici les préconisations de Michel Coéffé, professeur à Quimper (29) et spécialiste des méthodes de travail.

- 1. Je n’arrive pas à me mettre au travail.
Il faut travailler aux mêmes heures, ainsi on ne se pose pas de question et on ne souffre pas.
- 2. Je passe plus de temps à travailler sur les matières que j’aime que sur les autres.
Consacrez plus de temps à ce qui vous déplaît et vous pose problème. Sinon, rapidement, les lacunes vont s’accumuler.
- 3. Je travaille facilement en musique, cela m’évite de m’endormir.
Si les paroles sont compréhensibles, cela nuira à la mémorisation. Mais si vous ne comprenez pas les paroles (ou s’il n’y en a pas), cela peut être stimulant.
- 4. J’ai déjà l’impression de travailler beaucoup… sans résultat.
Il faut toujours se fixer des horaires stricts (je fais une heure de maths), qui agissent comme des bornes pour le cerveau. En travaillant montre en main, vous gagnerez en efficacité.
- 5. Je n’arrive pas à me concentrer sur mon travail, je pense à autre chose.
Pour être moins distrait, écrivez sur une feuille tout ce qui vous soucie avant de travailler.
- 6. Je fais d’abord mes exercices, ensuite j’apprends la leçon.
Erreur ! Pour effectuer correctement ses exercices, il faut apprendre sa leçon avant.
- 7. J’adore travailler devant la télé, je me sens moins seul.
C’est inefficace. Allez plutôt à la bibliothèque municipale ou restez dans une salle du lycée. Cela vous évitera aussi de recevoir des coups de fil intempestifs.
- 8. Je n’aime pas planifier mon travail.
Il s’agit simplement de prendre une nouvelle habitude, vous aurez ensuite l’esprit détendu.
- 9. La veille des contrôles, je panique.
Plus vous aurez planifié vos révisions, plus vous arriverez détendu……..

Mis à jour le lundi 6 avril 2009