Résolution 4 : De l’art de rédiger des fiches

article dans sa langue originale

Loin d’être du simple recopiage, la réalisation de fiches permet de s’approprier le cours. Au final, le gain de temps est assuré.
C’est inévitable : plus l’année avancera, plus vos cours s’empileront sur votre bureau. La solution pour ne pas être submergé par une documentation trop encombrante est de faire des fiches de synthèse au jour le jour. L’exercice peut paraître fastidieux, mais il faut parfois savoir perdre du temps pour en gagner. En effet, en condensant un maximum d’informations en un minimum d’espace (chaque chapitre doit tenir sur deux ou trois fiches au maximum), la fiche permet de tirer l’essentiel de la leçon, de se l’approprier et donc de la comprendre. Sans même vous en rendre compte, en synthétisant et en recopiant, vous enregistrez des connaissances. Au moment des révisions, il suffira de relire ces condensés de cours pour que tout revienne en mémoire.
Au-delà des synthèses, il est également conseillé de rédiger des fiches "annexes" dans toutes les disciplines : des fiches-définitions en sciences économiques, des fiches-formules en maths, des fiches-citations en philo, des fiches-schémas en biologie ou des fiches-chronologie en histoire… Une émission de radio, un reportage à la télévision, un film, une exposition, un livre peuvent également en faire l’objet. Le moyen d’engranger quelques éléments de culture générale qui seront du meilleur effet dans une copie…

Éliminez le superflu

Concrètement, comment réaliser une fiche ? Pour commencer, dotez-vous du bon matériel. Choisissez de préférence des feuilles cartonnées de format A5 (21 x 15) à petits carreaux et perforées pour pouvoir les ranger dans un classeur. Autre astuce : jouez sur les couleurs du papier pour distinguer, d’un seul coup d’œil, les disciplines ou les variétés (synthèse, définitions, schémas, etc.) les unes des autres.
Côté contenu, transformez les idées principales des cours en titres et en sous-titres porteurs d’informations. Celles-ci doivent immédiatement provoquer un déroulé de vos connaissances dans votre tête. Réduisez les longues phrases à leur plus simple expression. Bannissez les articles, les prépositions, et utilisez des signes et des abréviations. Une fiche de synthèse n’est pas un cours bis. Elle est forcément plus courte que ce dernier et tout le superflu en a été éliminé.
Pour finir, visez la clarté maximale concernant la présentation. Utilisez des couleurs un peu agressives pour souligner les titres. Par exemple, réservez l’encre rouge pour les gros titres du plan et l’encre verte pour les sous-titres. N’écrivez qu’au recto et proprement. Enfin, numérotez vos fiches, sous peine de risquer de les mélanger.

Mis à jour le lundi 6 avril 2009