illustration
Ecole de Provence
illustration

Un voyage en Pologne : JEEP 2009 in Gdynia !

Du 21 au 28 mars 2009, Catherine Anastey, Eléonore André, Mikäel Eskenazy, Clara Marec, Cyril Nicol, Emmanuel de Oliveira, Elsa Tessier et Emma Vidal, élèves de 1ere L-ES, ainsi que Mme Marie-Ange Normand, professeur d’Histoire-Géographie, se sont rendus en Pologne dans le cadre du JEEP.
Clara Marec nous fait part de son expérience.

JPEG - 84.8 ko
Jeep 2009
les élèves de Provence et Mme Normand

La Pologne ne semble guère accueillante à première vue, et à vrai dire, ce n’est pas la première destination à laquelle je penserais, si je devais choisir un lieu pour mes vacances...Et pourtant, nous avons découvert une culture riche, des gens chaleureux et accueillants, un pays aux bras ouverts.
Tout au long de la semaine, tout fut fait pour nous faire oublier notre Marseille natale ; longues conversations en anglais (we speak it fluently now !), visites à Gdànsk, Gdynia, Sopot, accompagnés de nos adorables correspondants, soirées polonaises et "brainstorming" en tous genres : les Polonais nous ont joué la carte de la séduction !

Notre semaine fut surtout marquée par des rencontres. On se sent petit au milieu de ce grand bain de cultures. A table, le plus amusant était sans doute d’entendre la multitude de langues se faisant écho, formant un joyeux brouhaha.
C’est tellement enrichissant de s’ouvrir au reste du monde, de se découvrir des points communs et des affinités petit à petit. L’émulation était impressionnante ; la plupart des JEEPERS, voilà notre nom, faisaient preuve d’une intelligence et d’une connaissance de l’actualité, pointue, ce qui poussait chacun à donner le meilleur de soi lors du travail en comités, sur les "topics".
Il y avait également les soirées épiques, où chacun profitait de l’occasion pour renforcer ou créer des liens avec les autres. Nous pouvons sans aucun doute dire que cette amitié conjuguée au pluriel, que cette volonté que nous avons placée dans ce projet et que les loisirs qui nous ont été accordés, ont amplement participé à la bonne entente entre les nations !

Nous avons également constaté à quel point la France était admirée d’une majorité d’Européens, l’intérêt qui est porté à notre culture centenaire, au travers de l’Union Européenne.

Nous garderons en mémoire ces rencontres et ces découvertes, de nouveaux horizons qui nous auront permis de nous ouvrir davantage aux autres.