Une journée de grand vent

article dans sa langue originale

Samedi 17 octobre - Aerogare Marseille -Provence.

L’effervescence gagne nos garnements. Le vol en provenance de Londres vient d’atterrir et les correspondants anglais débarquent. Ils récupèrent leurs bagages mais les minutes paraissent des heures. L’impatience est à son comble. Enfin les voilà ! Ils ne se sont jamais vus mais ils se connaissent déjà grâce à internet et aux photos qu’ils se sont échangés. Une semaine de partage s’annonce.

Lundi 19 octobre - Plages du Prado.
Les jeunes anglais se sont assis sur les pelouses de la plage du Prado. L’un d’entre eux, Maxime, parfait bilingue, écoute et traduit l’histoire de la fondation de Marseille par les Phocéens. Le regard tourné vers le large, je crois les voir discerner les grandres voiles brunes du navire de Protis. Ils baignent dans la légende avec délectation. Plus loin, munis d’un dossier photos, ils se précipitent vers des Marseillais en balade, les questionnent et idenfient les recoins les plus fameux de notre belle ville.

Mercredi 21 octobre - Stade Vélodrome.
La passion du foot se lit au fond de leurs yeux écarquillés. L’O.M., ils connaissent aussi ! Ils ont sûrement oublié Chris Waddle ou Tony Cascarino mais pas Ribéry, Niang et les autres. Le guide de l’office du tourisme donne moults détails sur la vie du club. Ils apprécient et ne manquent pas l’occasion de s’installer sur le siège des interviews en salle de presse. On traverse le vestiaire des joueurs. Les questions fusent dans un français qui s’affirme chaque jour davantage. Les gamins auraient bien aimé fouler la pelouse mais une pluie battante les en empêche. Ce sera pour une autre fois. En attendant, direction la boutique. Comment ne pas ramener un petit souvenir au pays des idoles ?

Vendredi 23 octobre - Col de Sugiton.

JPEG - 2.2 Mo
Mr Evans explique

Pas de chance ! Un fort mistral s’est levé qui prive le groupe d’une sortie au Château d’If. Les bâteaux ne font pas la traversée aujourd’hui. Peu importe ! Le groupe s’enfonce dans le massif des calanques à partir de Luminy. Le soleil réchauffe l’atmosphère. Je crois emmener les "choristes" à ma suite. Ils chantent, les Anglais ! Et bien ! Monsieur Evans fait stopper sa petite troupe au col de Sugiton puis, deux équipes sont constituées. A tour de rôle, elles grimpent à l’assaut du Belvédère. Le spectacle cette nature sauvegardée les impressionne. Les appareils photos crépitent. Et quelques souvenirs d’un jour heureux s’afficheront bientôt sur un blog, quelque part du côté de Chelsea ou de Victoria Station.

JPEG - 34.7 ko
Au col de Sugiton
JPEG - 27.1 ko
Le groupe au Belvédère

Christian Sauron

Mis à jour le mercredi 4 novembre 2009