illustration
Ecole de Provence
illustration

Une journée qui nous unit.

C’est à l’occasion de la 8° édition de l’opération "Jouons Ensemble" initiée par l’antenne marseillaise de Handicap International que s’est déroulée hier sur le stade Vélodrome, de 9h30 à 15h30, une journée riche en rencontres et en partage. Près de 50 bénévoles et 150 accompagnateurs ont encadré les 600 enfants présents pour se retrouver autour d’activités sportives et ludiques : matchs de foot, ateliers peinture, spectacles musicaux, chorales...

"Cette journée devrait être généralisée par l’Education Nationale. On devrait tous croiser le handicap une fois dans sa vie"explique J.-F. Dumeste, accompagnateur des collégiens de Provence.

Au cours de cette journée, les enfants ont foulé la pelouse du mythique stade Vélodrome, et surtout, côtoyé de près ce qu’est le handicap. Pour Yvan, Eva, Marie et Laura, collégiens, cette journée "c’est une expérience de vie, ça change notre regard et ça nous rapproche avec les handicapés".
Aboutissement d’une année de travail au service de l’insertion des handicapés, cette journée a eu le soutien de la ville de Marseille qui a prété le stade et de l’association "OM dans sa vie" qui a fourni gratuitement des aires de jeux gonflables. Les enfants ont d’ailleurs pu découvrir un nouveau jeu pour non-voyants et malvoyants : le Torball. Accessible à partir de 5-6 ans, ce sport tout neuf s’inscrit parfaitement dans la volonté des organisateurs d’intégrer les handicapés dans le sport. Le principe : deux équipes de trois joueurs dont les yeux sont bandés font rouler sous une ficelle un ballon rempli de grelots vers le camp adverse.

"C’est un jeu collectif qui nous rapproche avec les autres", confie Sofiane, 17 ans, malvoyant.

Malika BOUAZZA.
Article du jeudi 14 mai 2009, Marseille plus.