illustration
Ecole de Provence
illustration

COMME JB FAIT TA B.A.

A l’ occasion de la Béatification de JEAN-BAPTISTE FOUQUE, les 6èmes ont participé au Challenge de Bonnes Actions lancé par le diocèse le 21 septembre 2018.
Pour J.B., la B.A, c’est la Base, et c’est ce qui lui a permis petit-à-petit d’accomplir de grandes choses pour les plus démunis : les enfants, les femmes en difficulté, les orphelins, les malades, les vieillards …

Ainsi, les 6èmes se sont mis à l’école de Jean-Baptiste Fouque avec générosité et enthousiasme et ils ont eu à coeur de mettre en pratique cette phrase qu’il aimait répéter "Pas besoin d’être un saint pour faire le bien."

Laissons-leur la parole pour découvrir ce qu’ils ont fait et ce que cela leur a fait !

- Tous les jours, je fais une prière pour ma Grand-mère qui est morte. Ça me fait du bien de penser à elle et de savoir qu’elle me protège.

- J’ai dit bonjour au surveillant, le matin …et après je me suis senti bien.

- Ces dernières semaines j’ai essayé de moins bouder…pour mettre plus d’ambiance partout où j’allais. Ça m’a beaucoup apporté parce que ça fait moins de moments gâchés. Voilà ce n’est pas grand-chose mais ça peut faire beaucoup de bien.

- J’ai donné plus d’attention à mes amies…et je continuerai à le faire jusqu’à la fin de l’année. Pourquoi ? ça me fait un poids en moins, les disputent s’arrêtent… nous sommes plus soudées, nous sommes plus en confiance.

- Tous les jours, j’ai appelé mon arrière-grand-père, pour lui parler car il vit seul…Je me sentais mieux en raccrochant et je crois que lui aussi !

- J’ai aidé ma grand-mère à ramasser les feuilles de ses deux beaux platanes…ça m’a fait beaucoup éternuer…et très plaisir de voir ma grand-mère heureuse.

- J’ai mis le couvert, sans que personne ne me le demande…Tout le monde m’a dit Bravo et tout est mieux.

- J’ai arrêté de râler en me levant le matin…Les gens autour de moi étaient de meilleure humeur, moi aussi ...Tout le monde n’aime pas se lever le matin, mais il y a des choses plus graves !

- Dans ma résidence se trouve un parc avec des balançoires…J’ai aidé à ranger et ramasser papiers et déchets…Je suis fier d’avoir fait de l’éco-participation.

- J’ai offert un bouquet de fleurs à ma maman pour lui faire plaisir…J’étais fier et heureux de faire plaisir.

- J’ai donné 1€ à un mendiant…J’ai eu de la peine de voir dans quelles conditions déplorables, il vivait. Et je me suis dit que si chacun donnait 1€, il pourrait vivre tranquillement.

- Je suis allé chercher les courses de ma voisine, une vieille dame fatiguée. Je me suis sentie heureuse… Je me suis dit que je devrais faire des B.A. plus souvent.

- J’ai donné une part de pizza à un SDF en bas de chez moi…. il m’a remercié, on a un peu parlé…Ca m’a fait bizarre… avant pour moi les SDF n’étaient pas comme nous … J’étais content de lui faire plaisir.

- J’ai pris le temps de jouer avec mon frère…C’est fatigant mais ça m’a fait plaisir.

- J’ai tenu la porte à une personne…ça m’a rendu de bonne humeur et cette personne aussi était contente.

- J’ai préparé le petit déjeuner dimanche matin pour ma maman… J’étais heureux de voir qu’elle en était très contente.

-J’ai commandé 10 brioches en faisant le tour de ma rue. J’ai récolté 50 € pour l’association « la Chrysalide Marseille » … J’ai été fier et content de faire le tour de ma rue.

- J’ai essayé de rester calme…Je me sens plus à l’aise dans mes relations avec les autres.

- J’ai essayé de ne pas me disputer avec ma petite sœur…Je me suis sentie mieux, l’atmosphère était plus détendue à la maison.

- Tous les matins, je fais le café pour ma maman…Je suis content de commencer ainsi ma journée.

- J’ai téléphoné à ma grand-mère, je sais qu’elle est contente que je lui raconte ma journée…J’étais très heureux d’avoir de ses nouvelle.

- Apporter quelque chose à un pauvre. Je vais essayer de tenir un mois ou plus…En voyant leur sourire, je me suis sentie plus légère.

- J’ai préparé un gâteau. Je l’ai découpé en six parts. Nous sommes allés en ville, distribuer ces morceaux de gâteau aux sans-abris …Tous ont accepté avec un grand sourire même avec la main sur le cœur…J’ai été très heureux de faire ce geste, avec la sensation d’avoir fait du bien. Je me suis dit « Pourquoi pas recommencer. »

- Ramasser un paquet tombé d’un rayonnage du magasin…Je me suis senti utile.

- J’ai fait un gâteau et des cookies. Je les ai emballés avec marqué dessus « Bonne Chance » Et je les ai donnés à deux personnes dans la rue…Quand ils m’ont dit « merci » , j’ai pensé « non, merci à toi…c’est toi qui m’a fait sourire aujourd’hui. »

- Au bas de l’appartement de ma tante, il y a un sans-abri assis par terre. J’en ai parlé avec ma tante et nous avons décidé de lui préparer une soupe. Nous lui avons apporté un bol avec un morceau de pain. Nous avons pris le temps de parler avec lui. Il nous a bien remerciés… J’étais très ému de l’écouter nous raconter son ancien métier. J’étais heureux d’avoir fait du bien.

- « Aider autour de moi » Un jour, devant moi un petit est tombé. Je l’ai aidé à se relever… J’ai pris conscience qu’on a souvent besoin d’aide.

A VOUS TOUS DE JOUER MAINTENANT ... Pour entourer PROVENCE d’une ceinture de Solidarité et vous sentir plus heureux.
Et si l’inspiration vous manque pour faire votre B.A. quotidienne, demander aux 6èmes !