illustration
Ecole de Provence
illustration

Célébration des Cendres au Petit Collège

« Faire tomber les masques pour oser recevoir la tendresse de Dieu »

Après son carnaval le jour du Mardi Gras, le Petit Collège est entré de plein pied dans le carême, jeudi 15 février, par une célébration des cendres « masquée ».
Nous avons en effet travaillé avec les enfants la signification du masque : quand met-on un masque, à quelle occasion, que signifie porter un masque, que se passe t’il quand on enlève son masque … ?
Se déguiser, s’amuser, jouer un rôle, cacher son vrai visage, les enfants ont vite touché du doigt le sens figuré de cet artifice : faire illusion, faire semblant, pour être comme les autres, pour être accepté ; s’enfermer dans un personnage (le clown, le parfait, le bêtisier) ; s’enfermer dans ses défauts (masque de la colère, de la jalousie, de la tristesse, de la violence).
Par l’exemple de l’Evangile de Zachée (Luc 19, 1-10), les enfants ont pris conscience de la finesse de Jésus pour nous aider à faire tomber nos masques. Jésus a réussi à enlever le masque de voleur et de filou de Zachée, simplement en lui montrant qu’il l’aime et qu’il veut déjeuner chez lui.
Jésus voit tout, œil de lynx qui voit jusqu’au fond du cœur, au-delà de ce que l’on montre aux autres.

Qu’est-ce que je décide de changer en moi pendant ce temps du Carême pour revenir à Dieu, pour aimer davantage et être fidèle à mon vrai visage ?
Qu’est-ce que je décide de laisser tomber, de mettre de côté pour être plus en vérité et plus libre ?
En recevant les cendres dans leurs mains, les enfants ont, en même temps, déposé leurs masques dans une grande corbeille, symbole de leur désir de faire « tomber les masques pour oser recevoir la tendresse de Dieu ». Et en redescendant au Petit Collège, ils ont pu s’arrêter dans le hall devant « la table du carême », pour ne pas oublier les 4 précieux conseils de Jésus pour ce carême : prier, partager, jeûner, et pardonner.

Cécile BERTRAND - APS