illustration
Ecole de Provence
illustration

Fête de la foi

Recevoir le sacrement de l’Eucharistie n’est pas une fin en soi, c’est un début : c’est pourquoi, dès le 24 janvier 2015, les enfants du parcours première communion du petit collège ont reçu le Christ pour vivre avec lui. Tout au long de l’année ensuite, nous avons partagé ensemble la joie de cheminer avec le Christ.

Le parcours première communion du petit collège propose une démarche en plusieurs étapes :
- Discerner, enfants et parents, pour permettre aux premiers de mettre des mots sur leur désir de communion, et aux seconds de s’interroger sur la manière d’accompagner leur enfant sur son chemin de foi.
- Se rassembler et vivre ensemble  : 3 matinées aux Iris permettent à chaque famille d’aller plus loin dans leur réflexion et de faire connaissance.
- Une communion - 2 célébrations : l’une en début d’année, très personnelle, où les enfants découvrent une relation intime avec le Christ, entourés par leur famille proche, l’autre en fin d’année, notre fête de la foi, pendant laquelle les enfants réaffirment devant leurs familles élargies leur désir de cheminer à côté du Christ
- Relire à mi-parcours le chemin déjà parcouru  : prendre du recul, se souvenir, mettre des mots et s’émerveiller
- Un pèlerinage à Notre-Dame de la Garde : nous ne sommes pas chrétiens tout seul, partageons notre foi avec les autres.
- Vivre l’Eucharistie  : tous les jeudis matins l’Oratoire accueille les premiers communiants pour une courte célébration avec tous les enfants du petit collège qui le souhaitent.

« L’essentiel est invisible pour les yeux »
‘L’essentiel c’est ce qu’il y a à l’intérieur, c’est la rencontre personnelle que nous avons faite au mois de janvier avec le Seigneur dans le sacrement de l’Eucharistie’, nous dit Eulalie.
‘Ce n’était pas une petite communion, mais une communion personnelle, pour une rencontre intime avec le Seigneur’.
‘Aujourd’hui ce n’est plus une initiation, ce n’est plus une première ou un commencement, mais une suite, car chaque dimanche nous sommes invités à communier à l’eucharistie’, reprend Loïc.
‘Aujourd’hui ce n’est pas une grande communion, mais une communion solennelle, une fête avec vous tous pendant laquelle nous désirons réaffirmer bien fort et solennellement notre désir d’union et de communion avec le Seigneur.’

Cécile Bertrand
Adjointe en pastorale scolaire