illustration
Ecole de Provence
illustration

La communauté éducative et son projet

En référence à l’expérience spirituelle de Saint Ignace, la pédagogie mise en oeuvre à Provence permet à l’élève de grandir en apprenant progressivement :

  • à expérimenter
  • à tirer pleinement profit de ces expériences par la réflexion qu’il leur appliquera,
  • à faire des choix pour agir,
  • à évaluer cette action

1. L’Expérience
C’est ce que St Ignace désigne par "goûter les choses intérieurement".
Ainsi, nous désignons par expérience toute activité qui engage l’élève à la fois dans sa dimension affective et cognitive.
Un élève fait l’expérience de la nouveauté en se référant à ce qu’il connait déjà. La confrontation à des connaissances nouvelles ne peut se limiter à une simple mémorisation ou à l’assimilation passive de nouvelles données ; confrontation avec ce qu’il a déjà appris qui le pousse à aller plus loin.

2. La Réflexion
Un sens particulièrement affiné de ce monde intérieur portait St Ignace à analyser pour discerner ce qui le guidait dans chaque situation, le désir de servir les autres ou la préoccupation égoïste de soi.
La réflexion consiste à essayer de comprendre qui je suis et ce que je suis appelé à être dans ma relation avec les autres.
L’éducateur est semeur de graines : la croissance est l’affaire de Dieu et de la liberté de chacun.

3. L’Action
Pour St Ignace "l’amour doit se montrer dans les actes plus encore que dans les paroles."
Il faut amener les élèves à prendre des décisions qui les conduiront à participer intelligemment et efficacement au bien commun.
Une véritable réflexion ignatienne conduit à se situer devant des choix d’actions à faire.
Cela implique une clarification des priorités.
Un personne ne peut avoir des choix cohérents qu’à la condition de référer ses décisions à des valeurs et d’avoir établi une hiérarchie entre ces valeurs.

4. L’Evaluation
Il est indispensable d’évaluer les progrès d’un élève.
Des interrogations quotidiennes, des contrôles hebdomadaires ou mensuels et des examens, sous différentes formes sont nécessaires.
Pour fournir des occasions de relations personnelles visant à encourager et à conseiller, ces contrôles ne doivent pas seulement évaluer ou sanctionner.
Ce temps de l’évaluation est un moment privilégié pour encourager l’élève, l’aider à tirer parti de ses erreurs.
L’attention bienveillante du professeur peut aussi lui suggérer des décisions ou des engagements plus adéquats.