illustration
Ecole de Provence
illustration

"Le Longchamp des mots"

Dates

  • Jeudi 11 mai 2017

« le Longchamp des mots » ou comment un projet peut en révéler un autre…
3 -11 mai 2017, une performance en deux temps

Depuis cette année 2015 où le Père Sevez lança cette idée de projet culturel pour l’ensemble de l’établissement dans la perspective de « construire ensemble » avec l’artiste Olivier Grossetête au relais de Mme Chabartier cette année avec l’artiste Diane Guyot de Saint Michel, voici en quelques mots les péripéties du projet 2017…

Il était prévu un site : le Palais Longchamp.
Il était prévu un jour : le 11 mai avec l’ensemble de l’établissement.
Il était prévu la mise en mouvement d’un texte faisant écho à un site : « vivez dans une carte pos-tale » où devait s’écrire et se réécrire des « slogans » dans l’espace public
Il était prévu une performance rendant hommage à la liberté d’expression
Il en était prévu une trace filmée par un drone…

Et voilà que de tous ces « il était prévu » advint l’imprévu.

Et pourtant nombreux furent les élèves qui participèrent à des ateliers d’écriture, d’autres à la fabri-cation des lettres, d’autres à leur manipulation, mais ce que nous ne pûmes obtenir malgré l’accord de la ville, ce fut le lieu. En effet, des travaux ne nous permîmes pas de l’investir et nous en fûmes quitte pour inventer autre chose…

Alors que faire ?

D’un point de vue littéraire, nous fîmes de l’école un théâtre.
D’un point de vue artistique, nous partîmes avec les élèves du lycée en option « Arts Plastiques » et en L dans le paysage pour ramener douze clichés de cette promenade linguistique.
Enfin le 11 mai, la fête eut lieu dès midi à l’école et tous se sentirent investi : parce qu’ils présen-taient les photos aux autres, parce qu’ils jouaient avec les mots, parce qu’ils parlaient, échan-geaient, parce qu’ils brûlaient les planches de la salle Bernard Geoffroy, parce qu’ils dessinèrent des cartes postales…

Et malgré le vent, malgré la pluie, tous contribuèrent à la réussite de ce projet culturel.

Un grand merci à tous ! Il nous tarde de voir cette oeuvre collective exposée dans l’école.