illustration
Ecole de Provence
illustration

Le message de Christian Robet

Suite à la mort soudaine d’une élève de Terminale L au Lycée Lacordaire, nous nous associons à la peine de sa famille et de toute la communauté éducative de l’établissement.

Avec son autorisation, nous vous faisons partager le très beau message que M. Christian Robet a rédigé, en cette occasion, pour les élèves et les adultes du Lycée l’Olivier dont il est le chef d’établissement.

Lettre à la communauté du lycée catholique de l’Olivier


Une jeune fille a mis fin à ses jours, et certains d’entre vous qui sont connectés avec des élèves ou des adultes de Lacordaire savent à quel point cet établissement tout entier est dans la peine, le désarroi. La communauté de l’Olivier s’associe à celle de Lacordaire aujourd’hui dans l’épreuve.

Une immense tristesse nous étreint devant ce geste à jamais incompréhensible, qui laisse tant de questions sans réponse, et en particulier la première d’entre elles, celle que posent les enfants et que pose l’enfant en nous : pourquoi ?

Que cette peine que nous éprouvons nous rappelle à tous à quel point nos vies sont précieuses. Nous nous sentons parfois insignifiants, tout petits, « nuls », inutiles, mais ce n’est qu’illusion. Nous comptons aux yeux de ceux qui nous côtoient, nous avons de la valeur et nous sommes aimés de nos proches, et aimés de Dieu.

Que cette peine nous rappelle aussi à quel point nous sommes fragiles, et à quel point nous avons besoin les uns des autres pour grandir et parfois tenir dans la tempête. Il faut tant de temps et de soin pour grandir, et un si court instant pour poser un geste grave ! Je nous invite tous à porter sur ceux qui nous entourent ce regard bienveillant dont parle l’Evangile, ce regard qui relève et ne juge pas, qui dit que nul n’est transparent. Prenons soin des autres, et prenons soin de nous-mêmes.

Nous avons eu la chance de vivre samedi un anniversaire joyeux, d’une densité exceptionnelle, habité par l’espérance. « Notre cœur n’était-il pas tout brûlant ? » Tous les jeunes, tous les adultes y ont d’une façon ou d’une autre contribué et tous nous avions envie de nous remercier mutuellement. Quelle fête ! Nous avons éprouvé que la joie est contagieuse, et même ceux qui pour diverses raisons venaient à reculons se sont laissés gagner.

Prenons soin de cette joie qui est en nous, cultivons-la, et devenons contagieux.
Bien à tous

Christian Robet, Directeur du Lycée de l’Olivier
Jeudi 30 Mai 2013