illustration
Ecole de Provence
illustration

Lettre du Ministre sur l’égalité entre les filles et les garçons

Mesdames et Messieurs les directrices et directeurs d’école,
Mesdames et Messieurs les chefs d’établissement,

Un certain nombre de mouvements ou d’organisations appellent à des « journées de retrait de l’école » (JRE) pour dénoncer l’introduction dans les écoles d’une prétendue théorie du genre.

Ces mouvements diffusent à grande échelle des mensonges et des rumeurs afin d’affoler les parents d’élèves.
En visant particulièrement les ABCD de l’égalité, ils s’attaquent en réalité à toute l’éducation nationale et à la mobilisation du ministère et de ses personnels contre les inégalités entre les filles et les garçons.
Leur appel au « boycott » peut entraîner des absences injustifiées d’élèves.

Face à ces actions inadmissibles, il est nécessaire d’une part de rassurer les parents d’élèves qui ont pu être la cible de ces tentatives de déstabilisation et d’autre part de rappeler fermement les règles de l’école républicaine.

Je vous demande donc de tout mettre en œuvre pour informer les parents de la réalité des programmes et des contenus des enseignements sur ces sujets.
À cet effet vous pourrez utilement vous appuyer sur les documents que vous communiqueront les autorités académiques, ainsi que sur le site dédié aux ABCD de l’égalité, disponible à l’adresse suivante : http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/accueil.html

Lorsque des absences pour ces motifs sont avérées, une rencontre avec les parents (individuellement ou collectivement, entretien, réunion d’information…) est indispensable afin de leur rappeler l’importance de la transmission, par l’école, des valeurs de la République
et notamment de l’égalité entre les filles et les garçons.
Il convient d’insister sur le fait que l’obligation d’assiduité scolaire est inscrite dans la loi et que les absences injustifiées sont nuisibles à la réussite scolaire de leurs enfants. Si vous le jugez opportun, je vous recommande de faire appel aux autorités académiques pour vous assister dans ces entretiens.

Je veux également vous apporter tout mon soutien ainsi qu’à vos équipes. En ce qui concerne les personnels qui peuvent être victimes de menaces ou de violences, j’ai demandé aux recteurs de leur accorder la protection fonctionnelle prévue par le statut général des fonctionnaires.

Quand l’École est attaquée dans ses fondements, il importe de se rassembler autour des valeurs républicaines et de les rappeler avec fermeté et pédagogie. Je sais pouvoir compter sur votre engagement au service de l’École de la République.

Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, en l’assurance de ma considération distinguée.

Vincent PEILLON

Egalité filles garçons / Lettre du Minsitre