illustration
Ecole de Provence
illustration

Saint Ignace de Loyola … ou la naissance d’un santon de Provence

Noël se prépare dans les maisons.
Il est temps de savoir qu’un santon de Provence est né et aussi de connaitre son histoire.

Cela parait maintenant évident : qui mieux que l’Ecole de Provence, installée depuis 1873 sous le nom d’externat Saint-Ignace, à Marseille, aurait pu être à l’origine du santon de Saint Ignace de Loyola ?sous le nom d’externat Saint-Ignace, à Marseille, aurait pu être à l’origine du santon de Saint Ignace de Loyola ?

Il y a quelques années, les soeurs du Cénacle, de spiritualité ignatienne, avaient créé le santon de Thérèse Couderc, accompagnée de son lapin. Et c’est lors d’une retraite dans leur maison, à La Louvesq, en Ardèche, que le Père Sevez a commencé à imaginer la présence d’Ignace dans les crèches.
Au fil du temps, l’idée fait son chemin et la symbolique du santon se précise : 40 ans après avoir fondé la Compagnie de Jésus, en 1540, Ignace et ses compagnons avaient déjà ouvert 144 collèges à travers le monde, dont 14 en France. Le santon d’Ignace sera donc accompagné d’un enfant. Cet enfant portera une petite bourse de sel*, en bandoulière, et présentera une miche de pain**, marquée du IHS, « Iesus Homimun Salvator », Jésus Sauveur du monde, le monogramme des Jésuites.
Ignace, quant à lui, aura la main gauche sur son coeur, rappelant la prière, et le bras droit tendu vers l’enfant pour l’envoyer en mission, comme il a envoyé ses compagnons. Cet envoi en mission est également rappelé par le mouvement de son manteau et de ses jambes.

Ce cadre posé, Nathalie Valère, professeur de 7ème, traduit cette symbolique sous forme de croquis. La symbolique se concrétise. Les santons sont en route !

Reste à trouver le santonnier. Grande étape pendant laquelle nous découvrons, avec Alexandra Boissé, un monde encore totalement artisanal, car nous souhaitions conserver un caractère traditionnel pour ce santon de Provence. Mais l’annonce des quantités à produire pour l’ensemble du réseau jésuite effraye plus d’un artisan rencontré. Nous n’en avons compris la raison que bien plus tard, en découvrant le temps passé à produire chaque sujet.

Notre première rencontre avec Arterra, a été déterminante. Ce santonnier est arrivé en 1996, dans le quartier du Panier à Marseille, juste à côté de la Vieille Charité. Ses créations, à la fois traditionnelles et modernes, nous plaisent. Ses santons nous séduisent par la finesse de leurs détails, l’expression de leurs visages et le réalisme de leurs mouvements. Le santonnier est prêt à jouer le jeu avec nous. Le projet va prendre forme … même si nous n’imaginons pas encore le travail artisanal à accomplir.

Découvrir toute l’histoire en cliquant sur

histoire des santons

Certains ont pu acheter ces santons au marché de Noël

Sachez qu’il est encore possible de passer commande.
En pièce jointe bon de commande pour les particuliers, et bon de commande pour les parents des élèves de Provence. Il suffit de les imprimer

A tous de bonnes fêtes de Noël en compagnie d’Ignace et de ses compagnons

bon de commande santons pour particuliers
bon de commande santons pour parents d’élèves de Provence