illustration
Ecole de Provence
illustration

Prendre le temps d’observer une éponge !

Avez-vous pris le temps d’observer une éponge posée au coin d’un évier,
au bas d’un tableau ou sur le rebord d’une baignoire ?
Objet de peu de considération et d’un emploi pourtant quotidien,
Objet de peu d’importance et pourtant si nécessaire.

Elle lave, nettoie, efface, enlève les tâches rebelles, redonne l’éclat du neuf.
On passe l’éponge, et on oublie le passé,
On donne un coup d’éponge, et on retrouve un peu de propreté...

Après des jours et des semaines d’un pénible labeur,
Fatiguée, usée et vieillie,
Elle servira encore au garage ou à l’atelier avant d’être oubliée.

Elle n’a sans doute pas choisi la meilleure part
Et, sûrement , elle ne lui sera pas enlevée.
Qui donc la lui envierait ?

Et pourtant, combien sont-ils d’hommes et de femmes,
Ignorés ou même rejetés et dont le travail, souvent ingrat et pénible
Nous est cependant indispensable ?

Et si nous prenions le temps de les regarder et de leur parler,
De mieux les considérer, pour essayer de mieux les aimer ?

Il y a deux mille ans déjà, il était Dieu, il était roi,
Et pour mieux nous aimer,
Il est né homme, dans l’humilité et la pauvreté.